Navigation – Plan du site
  • ENS Éditions
  • ENS de Lyon

Présentation

La revue Atalaya est née en 1991 au sein de l’équipe de recherche fondée par le Professeur Michel Garcia de l’Université Paris 3-Sorbonne Nouvelle. Ce dernier l’a dirigée pendant dix ans au cours desquels dix numéros ont été publiés de façon traditionnelle, dans une version « papier » (voir les numéros 1 à 10). Depuis 2001, date à laquelle Michel Garcia a fait valoir ses droits à la retraite, le Professeur Carlos Heusch, de l’École normale supérieure de Lyon, en assure la direction. L’évolution des nouvelles technologies et la part croissante de l’internet dans les activités de recherche et dans la diffusion mondialisée des savoirs ont conduit la nouvelle direction de la revue, après mûre réflexion, a lui donner désormais une forme exclusivement électronique, en accord, d’ailleurs, avec une tendance de plus en plus affirmée dans les grandes universités du monde. Il apparaît clairement que c’est cette forme qui permet de donner aux travaux que nous publions la plus large diffusion. Cependant, cela ne saurait aucunement se faire en sacrifiant à la facilité ou à la rapidité et donc en provoquant la moindre baisse de la qualité scientifique et éditoriale qui a toujours caractérisé cette revue. Le passage à la diffusion électronique est pour nous non seulement le moyen de préserver une qualité dans le contenu et dans la forme mais aussi et surtout l’occasion d’accroître nos possibilités de publication. Nous pourrons ainsi développer une présentation plus conviviale, notamment par le recours à la couleur et à l’hypertexte, mais aussi publier des travaux plus longs (bibliographies, index, éditions de textes anciens, etc.). En outre, cette nouvelle configuration de la revue nous permettra de joindre aux textes eux-mêmes d’autres supports, comme les images ou les documents audio-visuels. Dans ce sens, on peut même imaginer que certains travaux (par exemple des conférences, colloques, cours, etc.) seront publiés sous forme de documents vidéo directement consultables en ligne depuis n’importe quel ordinateur avec une connexion internet haut débit.

Cette recherche de la qualité s’appuie également sur les deux comités constitutifs de la revue : le comité de rédaction, véritable cheville ouvrière de la revue, et le comité scientifique international – composé de médiévistes de renom –, qui décide de l’acceptation ou non des articles proposés. La structure de la revue comporte plusieurs sections. Tout d’abord une section d’articles inédits portant sur la littérature et les productions culturelles du Moyen Âge entre le XIIe et le XVe siècles. Cette section pourra être précédée d’un dossier thématique confié à un coordinateur. Viendra ensuite une section « Dossier SEMYR » réunissant des articles expertisés, sélectionnés et préparés par un comité ad hoc coordonné par Jimena Gamba Corradine de l’Université Autonome de Barcelone ; puis la section « Documents », susceptible d’accueillir des travaux spécifiques, tels que bibliographies commentées, index, éditions de textes médiévaux… Enfin, une dernière section sera consacrée aux comptes rendus d’ouvrages et de thèses en rapport avec la thématique de la revue.

Traditionnellement, la revue Atalaya était consacrée aux études médiévales hispaniques dans ses trois aires linguistiques (castillane, catalane et galégo-portugaise). Reste que, par le passé, certains numéros ont adopté une perspective plus « romane » incluant des articles sur la littérature médiévale italienne et française. Fidèle à cette tradition, la revue Atalaya, dans sa nouvelle version électronique, sera, certes, axée sur le monde hispanique médiéval, mais elle sera totalement ouverte à toutes les littératures de l’Occident médiéval, au-delà même de la Romania, dans l’idée que les formes et les motifs littéraires n’ont jamais connu au Moyen Âge un tel clivage, forgé bien plus tard. Autant dire que nous privilégions la perspective comparatiste même si celle-ci n’est pas exclusive.

La revue Atalaya est une revue à comité de lecture (voir : http://atalaya.revues.org/60). Aussi les propositions d’articles font-elles l’objet d’une double expertise anonyme (double blind peer review). La double expertise est sollicitée par le Conseil de Rédaction de la revue auprès de spécialistes reconnus internationalement. Pour les détails de l'envoi de propositions d'article, il convient de consulter la page « Notes aux auteurs » (http://atalaya.revues.org/61) de ce site. La revue Atalaya suit les recommandations du CNRS en matière de diffusion scientifique et défend la consultation de ses publications en libre accès (open access). C'est pourquoi les articles publiés, après avoir été acceptés par les experts, sont consultables librement et intégralement en ligne.